”La manipulation du passé sous le régime national-communiste de Nicolae Ceausescu a laissé dans la société roumaine de profondes traces. L'auteur utilise un corpus de manuels d'histoire parus avant et après 1989, afin de comprendre ce qui a amené la société roumaine à une sorte d'hypomnésie à l'égard de son passé communautaire. La destruction symbolique et physique du passé est liée à la fonction de l'Ecole en tant qu'institution du transfert social intergénérationnel pendant le communisme.”

ISBN : 978-2-336-29040-9 • février 2013 • 412 pages

Prix éditeur : 39,5 € 37,53 € / 246 FF

La version numérique (Pdf texte) : 29,63 €